Traversée Sud Nord du Massif du Toubkal

Haut Atlas Marocain du 02 au 09 mai 2013

Traversée Sud Nord du Massif du Toubkal
Haut Atlas Marocain du 02 au 09 mai 2013

Participants : Manu, Noël, Daniel, Yves, Pascal, Odile, Éric, Stéphane, Pierre, Frédéric et Mohamed

Jour 1
Rendez vous et salutations habituelles pour les francs comtois sur le parking de l’aéroport de Bâle/Mulhouse. Voyage sans encombre et sans Daniel resté coincé dans les WC de l’avion…arrivée à Marrakech et installation au Riad Bahia Salam ou nous retrouvons les 2 savoyards arrivés plus tôt le matin. Soirée sur la célèbre place Jemaa el-Fna et restaurant traditionnel Marocain évidemment sans alcool… faudra s’y faire.

Jour 2
5 heures de route et de piste en 4 x 4 confortable pour rejoindre le point de départ de la rando par le sud du massif sous le Lac Ifni.
Installation pour la nuit au refuge ….. et petite mise en jambe avec une montée au belvédère du lac Ifni. Au retour Odile noue le contact avec 3 jeunes femmes Berbères croisées en chemin, notre groupe est ainsi baptisé par la plus enjouée des 3 : « Odile et les neuf voyous »….laissant la place aux plus grivoises interprétations. Manu s’invite (le groupe) pour un couscous chez l’habitant en fin de rando à Marrakech, mais la promesse ne pourra être tenue pour raison professionnelle.
Soirée Tajine copieux et ronflante nuitée !! Réveil à 5 heures le lendemain.

Jour 3
Objectif refuge du Toubkal…le très rustique refuge Neltner du Caf de Casablanca qui sera notre pension pour 3 nuitées à 3200m d’altitude. Le comparer au tout nouveau refuge privé des Mouflons construit juste à coté mieux vaut abstenir !!!
Cela dit avant il faut franchir le col Tizi n’Ouanoums à 3680m avec ses 1800 mètres estimés de dénivelé positif, le soleil produit déjà ses effets tôt le matin et c’est avec plaisir que nous acceptons le thé proposé par deux gardiens de chèvres sortis de nulle part à la bergerie (Azib) d’Ifni !!!
Pilou et Manu s’entêtent dans des paris stupides… ce qui coûtera une bière à Pilou …au plus tôt dans l’avion du retour.
Éric quant à lui assure la couverture photographique de notre progression, pas facile les apnées en altitude pour une bonne qualité d images.
Arrivée au refuge vers 15 heures, sieste et tajine pour tout le monde…avant une nouvelle ronflante nuitée… y en à qui aime plus trop !!

Jour 4
Toubkal 4167 m
Ascension du sommet Toubkal par la voie ou autoroute normale, en 3 h ½ , nous restons 1 heure au sommet , photos , observation des sommets des prochains jours ….puis nous redescendons par le sentier de l’avion beaucoup moins fréquenté et un plus exigeant !!! les débris de l’avion qui s’était crashé en 1973 jalonnent encore le parcours comme si rien n’avait été touché. Assez émouvant d’ailleurs.
Retour au refuge vers 14 heures nos cuistots Lars & Hussein nous propose une salade Marocaine, ils excelleront dans leur domaine durant tout le séjour, un grand merci pour nos régimes !!
Sieste, tajine en soirée et ronflements ….

Jour 5 :
Ras Ouanoukrim 4083 m
La journée s annonce belle et elle le fut !!
Ce matin nous sommes 7 au départ, 3 sont restés à l’écurie avec les mules…
Première pause au Tizi n’Ouagane 3750 m, splendides paysages magnifiés par une luminosité d’exception.
Très beau parcours, beaucoup moins fréquenté que sa majesté Toubkal, varié avec une roche pourpre et saine ….et sans boites de sardines sous les cailloux.
Après quelques mini pas d’escalade et traversées de névés sculptés par le soleil, nous atteignons le djebel Ouanoukrim. Pendant que trois voyous se lancent à l’assaut du deuxième 4000 (Timezguida) de la journée (juste à coté), c’est le grand luxe pour les 4 autres qui s offrent une sieste de 45 mn au sommet de l’Ouanoukrim. Pour le retour nous choisissons d’emprunter un superbe petit couloir de neige sur environ 400 mètres de dénivelé (piolets crampons obligatoires) qui nous ramènent dans le vallon du refuge. Nos trois compères après avoir pris des libertés nous retrouvent une heure plus tard pour farnienter le reste de la journée, demain la journée s’annonce rude.

Jour 6
JPEGBiiguinnoussene 4002m
En effet elle le fut .Ascension raide et directe dans la gorge….trois heures plus tard nous arrivons au col de Tizi n’Tadat. Sur notre gauche se dresse le Biiguinnoussene. Montée au sommet via quelques névés récompensée par une superbe vue panoramique sur le haut Atlas et les sommets gravis les jours précédents. Descente au col, casse croûte sardines…Changement de vallée et descente en ramasse pour le plaisir de tous aux styles bien différents.
1750 mètres plus bas un oasis de divers rafraîchissements à proximité de la cascade d’Irhoulidene nous permet de reprendre des forces pour rejoindre le luxueux refuge de Tamsoult.

Jour 7
Levés à 7h30 nous quittons le refuge Tamsoult empruntant une vallée verdoyante, le massif est maintenant recouvert de genévriers principalement et diverses autres essences. La chaleur augmente au fur et à mesure que nous descendons, les ouvriers agricoles s’affairent, nous rejoignons via le col de Tizi n’Mzik et une longue descente Aremd, le village de Mohamed notre guide qui nous fait préparer un ultime tajine d’omelette salade. Repus nous regagnons Imlil au travers de jardins ombragés bien alimentés par des canaux d irrigations. Achats, marchandages et attente du minibus qui nous ramènera à Marrakech sous une chaleur grandissante. Soirée à la ville.

Jour 8
JPEGDéjeuner en terrasse au Riad Bahia Salam sous un soleil déjà très piquant. Les 2 Genevois sont déjà en vol. 10 heures : Rdv chez Mustapha le barbier du coin médaillé d or, nos 3 courageux mousquetaires (Manu, Fred, Eric) se succèdent sur le siège de torture pour en ressortir frais comme des gardons. C’était nécessaire après 6 jours sans rasage. Déambulation à pas lents dans les souks, (viens c’est pas chers ….) puis longue marche jusqu’au quartier des tanneurs, relayée par des guides improvisés et un peu « relous » aux subterfuges agaçants comme la menthe fraîche en guise de masque à gaz, le lâcher de chiens…La dureté du travail et l’odeur abominable nous laisse pantois. Retour sur Jemaa el-Fna, petit resto et énième jus d’orange rafraîchissant sur la place avant de rejoindre l’aéroport.
Nous quittons le Maroc des souvenirs berbères pleins la tête.

Signé : Collectivement, « Odile (qui n’a pas écrit une seule ligne) et les 9 voyous »


Voyages Maroc

Programme

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucune sortie à venir les 12 prochains mois